Rêveries et Langueurs

Rêveries et Langueurs

Conte pour enfants

Chut... les enfants... soyez sages.... Pierre vous raconte l'histoire de....

La mésange trilngue

J'ai assisté ce week-end à quelque chose d'incroyable . Je ne sais si je
t'ai déjà dit que j'ai une petite mare de quelques m² devant chez moi , mais
c 'est là que le drame s'est joué .
 
A quelques pas de cette mare, en contrebas, se trouve un talus plantés de
lilas, forthysia et cerisiers. A l'abri des branches basses et des regards,
un couple de lapins a élu domicile. Cela a son importance, tu le
comprendras plus tard.
 
                Donc dimanche, avec le soleil ardent de ce début de printemps et après
avoir longuement promené la tondeuse sur la pelouse, je décide de
m'allonger près de la mare sur un bain de soleil. La fatigue plus la
chaleur eurent raison de moi. Mes paupières se sont fermées toutes seules, me
plongeant dans les méandres du sommeil.
                J'ai du dormir une petite heure et j'ai la sensation que c'est une
éclaboussure d'eau qui m'a réveillé. Certainement suite à un saut de la
carpe Koï.
 
                Qu'elle ne fut pas ma surprise, à quelques mètres (1 ou 2 pas plus) de moi
se trouvent réunis un couple de lapins et 4 grenouilles. Et au milieu de ce
groupe, les pattes dans l'eau, une mésange trône.
                En regardant de plus près, je remarque une grenouille plus sombre et plus
grosse que les autres qui avait une attitude bizarre.
                Elle semblait parler avec la mésange. J'étais vraiment intrigué et j'ai
retenu mon souffle.
                La mésange secoue sa tête et pépie à perdre haleine .Tantôt à droite,
tantôt à gauche. A un moment, j'ai cru entendre des bribes de phrases
(hallucination ou réalité je reste encore partagé). Cela ressemblait à
quelques choses comme suit :
 
                La grosse grenouille (de ce que j'ai compris) s'appelle FROGH. Drôle de nom
quand même.
FROGH disait à la mésange :
-              « Dis à RAB qu'il ne se fasse pas de soucis au sujet … ». (Je n'ai pas saisi à
propos de quoi)
La mésange s'est tournée vers un lapin et s'est mise à pépier
 
C'est là que j'ai compris que la mésange était en quelque sorte un
interprète trilingue. Par quel hasard miraculeux, je l'admets, je suis
tombé sur une espèce rare. C'était bien la première fois que je voyais une
mésange interprète et de surcroît trilingue. Je ne sais pas si toi tu as
déjà eu à faire avec une mésange de ce type mais je crois que c'est vraiment
rare.
 
                Je vais te transcrire le dialogue qui s'est tenu entre les grenouilles et
les lapins ou tout du moins ce que je crois avoir compris. Mais d'abord
pour une meilleure compréhension je vais te dresser un tableau des
protagonistes :
 
-              RAB : c'est le lapin mâle avec une tâche blanche sur le dessus de la tête.
 Il m'est apparu un peu chétif mais décidé.
-              HITE : c'est une lapine, assez menue mais avec des formes arrondies,
toute en douceur. Elle a une oreille plus courte (la droite je crois)
-              FROGH : la grosse grenouille mâle, celle qui croasse toute la nuit à tue
tête .Un peu macho, et  il me semble un peu sans gêne et gonflée
d'importance
-              DOM : une jolie petite rainette avec une peau joliment mouchetée de vert
-              MAAT : une autre rainette toute habillée de vert tendre, certainement
craquante chez les grenouilles
-              PAM : une grenouille rainette mais plus grosse que les 2 autres avec une
conformation différente. Un sternum plus volumineux.
-              UBERSETZ : c'est la mésange, en y repensant, elle a une grosse tête par
rapport à son corps
 
RAB est inquiet au sujet de HITE (sa moitié). En effe,t HITE est dans
l'attente d'un heureux événement d'un moment à l'autre.
Pour expliquer un peu mieux leur situation, j'ai compris (sous toute
réserve car bien que mon père m'ati appris le langage des mésanges je ne le
maîtrise pas parfaitement) qu'ils se sont connus dans une autre région et
que leurs parents respectifs étaient opposés à leur mariage .Ils se sont
donc enfuis pour vivre leur amour. Mon talus leur a plu et ils se sont donc
installés.
Donc comme jeune futur père, RAB est fichtrement inquiet, un peu comme tous
les pères du monde. Je te vois secouer la tête et te dire que c'est pas eux
qui font le gros du travail mais ils sont inquiets quand même !
 
Toujours est il que la délivrance approche et qu'il cherche de l'aide. Il
se trouve donc qu'il habite non loin de la mare où vivent un certain nombre
de grenouilles. Une mare dans le monde animal, c'est un peu la machine à
café des humains, un lieu de rencontre et de discussion.
Donc il avait fait connaissance de FROGH un matin de printemps et   
aujourd'hui RAB explique par l'intermédiaire de UBERSETZ son problème à FROGH.

 
Celui-ci fort de son expérience avec ses trois femmes (les rainettes) (je
sais bien que chez les humains  c'est plutôt mal vu surtout des femmes !)
mais je dois constaté qu'il y a des têtards et qu'il y a un seul male, je
le suspecte donc d'être le seul responsable. Mais bon, je ne connais pas
leur intimité alors il y a peut être un male qui se cache dans un trou mais
je ne l'ai jamais vu.
 
Donc  FROGH connaît un peu le métier de père et il va se faire un plaisir
d'aider RAB. Pour commencer il aime bien donner des conseils et puis il
s'ennuie un peu.
Un peu fanfaron devant son parterre de rainettes il se gonfle un peu,
lâche un ou deux « coâa »  et se tourne vers DOM qui en rosit de plaisir et lui
dit :
- « Toi qui connaît un peu la médecine tu vas donner un coup de main pour
l'accouchement ».
DOM rétorque : « attends un peu, je ne suis pas gynéco, je m'occupe des
infections, c'est pas pareil. »
FROGH la regarde et lui réplique : «  peut être pas gynéco mais t'as fait
médecine alors tu pourras te débrouiller. tu es la plus compétente pour ce
cas dans le secteur .Méticuleuse comme tu es , je suis sûr que tu feras au
mieux . »
 
« Et puis lui dit-il je peux pas compter sur PAM, elle ne sait rien faire. »
Pour le coup DOM se sentit mieux (c'est vrai que celle là est toujours à
tourner autour de FROGH et à tendance à le monopoliser –pour une fois
qu'elle pourra se faire bien voir  -pas question de laisser la place à cette
bimbo qui, sous prétexte qu'elle est la plus jeune et avantagée du sternum,
envoie des piques désagréables et aimerait évincer ses rivales).
Et puis, ça faisait longtemps qu'elle n'avait pas eu de compliment de cette
importance  en public. Elle allait pas faire la fine bouche .La revanche
envers PAM aller sonner.
 
 
MAAT un peu jalouse quand même demande à FROGH :
« Eh ! Moi je fais quoi. Je compte pour rien ? »
« Oh que si » lui réponds t-il :
« Toi qui as tellement de goût dans l'habillement, qui sait d'un rien en
faire une tenue de soirée, il faut que tu t'occupes du trousseau des petits
qui vont naître. Et puis tu dois leur trouver un nom, car dans la vie sans
nom, on n'existe pas. C'est une mission d'importance. »
C'est vrai que MAAT a du style et fait preuve de beaucoup d'inventions.
Elle est douée pour cela. PAM s'habille d'un rien aussi mais c'est vraiment
un moins que rien et ça se voit. C'est sûr que le FROGH, lui, il regarde (il
est un peu macho ! ).
MAAT se dit que tout compte fait cela la libérera un peu de cette vie
enfermée dans la mare, un peu prisonnière.
Elle a mal aux pattes quand elle saute sur l'herbe mais cela ne fait rien,
pour une fois, elle va se forcer un peu, ça change les idées. Et puis,
toujours obligée de surveiller les 2 autres pour conserver sa place, ça use.
 
PAM  se dit : «  je vais me faire dorer au soleil pendant ce temps là, je vais
avoir la paix. Elles ne seront pas sur mon dos à me dire de faire le ménage
de la mare. J'ai autre chose à faire. »
 
Sur ces entrefaites,  FROGH prodigua des conseils au futur père, il ajouta :
« RAB, dès que le moment sera venu, accours vite pour me prévenir,
j'organiserai tout. »
 
La conversation continuait déjà depuis bien une heure et la mésange
continuait son travail d'interprète lorsque tout à coup un chat apparut.
Tout ce petit monde s'égailla dans la nature.
Je restai là quelques instants en me demandant si je n'avais pas rêvé ou si
le soleil ne m'avait pas frappé un peu fort. Cela me semblai vraiment trop
irréel.
 
Ce matin, j'ai eu la surprise de voir s'ébattre sur la pelouse RAB et HITE
avec 4 petits lapereaux tout mignons.
 
Je me suis dit alors : «  non je n'ai pas rêvé toute cette histoire, j'ai
assisté à quelque chose de…….  »
 

 

 



28/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres