Rêveries et Langueurs

Rêveries et Langueurs

Lettre perdue


 
Le facteur est passé hier ; en fait c'est une factrice que je trouve bien
sympathique mais malheureusement pour moi elle n'a rien à voir dans
l'histoire, elle n'est que le facteur ( J) déclenchant de toute cette
histoire. Je vais vous raconter comment elle a bouleversé ma vie sans le
savoir.
 
Elle m'a remis un pli à en-tête de la poste.
 
Fébrilement -j'aime bien recevoir des lettres- j'ouvre le pli. A
l'intérieur deux lettres, toutes froissées et toutes jaunies.
 
Je regarde attentivement et je m'aperçois qu'une est adressée à mon vieil
oncle (Achille de KERVALHIN) mort depuis bien longtemps et l'autre à une
demoiselle appelée Angèle VADEBONCOEUR.
J'étais intrigué. Pourquoi je recevais aujourd'hui ces lettres et chez
moi ? En fouillant le pli de la poste, je trouvais une lettre
d'accompagnement. En voici le texte :
 
« Monsieur,
 
Vous trouverez ci joint deux lettres retrouvées dans des sacs postaux qui se
trouvaient en souffrance depuis 1947. La première lettre de Achille de
KERVALHIN faisait partie de sacs  retrouvés le mois dernier  dans l'épave
d'un avion de l'aéropostale. Celui-ci  s'était écrasé dans le Sahara au
cours d'une tempête de sable.
La deuxième lettre a été retrouvée au domicile d'un facteur décédé. Il
semblerait qu'il avait conservé un certain nombre de lettres de provenances
différentes pour une raison que nous ne comprenons pas. Cette lettre
adressée à Mlle Angèle VADEBONCOEUR n'a pas été distribuée à la destinataire
Le quartier de résidence ayant été rasé dans les années 1965. Nous la
renvoyons donc à l'expéditeur.
 
Nous vous prions d'accepter toutes nos excuses et nous sollicitons  votre
compréhension.
 
La poste »
 
Mon vieil oncle avait été prénommé Achille parce qu'il avait un pied bot.
 
Je n'ai pas ouvert les lettres parce que je voulais respecter l'intimité de
ces personnes.
 
Toutefois, ma curiosité avait été piquée au vif. Mon oncle était décédé en
avril 1948. En interrogeant  mes parents, je les trouvais sur la défensive.
.En insistant, j'ai appris que Achille s'était engagé (sur un coup de tête
semble t il) pour aller combattre en Indochine. Il était mort dans des
circonstances mystérieuses en donnant l'assaut à un poste avancé d'ennemis.
En recherchant dans des archives de journaux de l'époque, je vis un article
où ceux-ci relataient  l'exploit  d'un héros mort en protégeant la retraite
de ses compagnons.
 
Reste, la lettre d'Angèle. Que venait-elle faire dans cette histoire et 
qu'était elle devenue ?
 
Quelques mois plus tard, alors que je faisais du tourisme dans la ville où
Angèle avait vécue, et comme j'avais en tête l'adresse, je décidais de
faire un tour sur place. Effectivement, le quartier était composé de
pavillons qui n'avaient guère plus de 10 ans. Au bout de la rue se trouvait
une vieille bâtisse pratiquement en ruine. Elle semblait habitée. Dans le
jardin, j'aperçu une vieille femme qui sarclait ses salades.
Je m'approchais et je lui adressais la parole.
 
« Bonjour madame, je vous prie de bien vouloir m'excuser, je voudrais savoir
si vous avez connu une certaine Angèle VADEBONCOEUR qui aurait habité ici il
y a au moins 35 ans.
 
Angèle ! Ah ! Oui ! La pauvre, c'était une camarade de classe. Oh   
elle n'a pas eu de chance celle-la. Pour sûr !
 
Comment cela lui dis-je ?
 
Vous savez, elle est morte il y a bien longtemps, en avril 1948 je crois,
oui c'est çà, au printemps 1948, je me rappelle bien.
 
En quelles circonstances demandai-je ?
 
D'une manière inexplicable, me répondit la vieille dame. Elle est tombée
du grenier à foin, elle s'est empalée sur une herse qui se trouvait là, on
sait pas pourquoi. On a supposé qu'elle avait eu un étourdissement vu
qu'elle attendait un heureux événement. Personne ne connaissait le père et
personne ne s'est par la suite manifesté. »
 
Dubitatif et perplexe je rentrais chez moi.
 
La curiosité étant un vilain défaut, je regardais à nouveau les 2 lettres
et j'examinais alors attentivement les enveloppes.
 
La première, celle de mon oncle, avait été postée le 6 mai 1947 de
Marrakech.
La deuxième, celle d'Angèle, le 7 mai 1947.
 
Avec remords anticipés mais avec une grande excitation, j'ouvris la
première celle de mon oncle.
 
 
« Mon amour,
 
Jamais je n'oublierai ce jour béni par tout les dieux de la création pour
cette merveilleuse nuit que tu m'as accordée en février. Dès mon retour du
Maroc, je me propose de venir te demander en mariage. Je te serai fidèle
jusqu'à ma mort et je souhaite consacrer le reste de ma vie à ton bonheur.
J'attends ta lettre m'autorisant à faire cette démarche auprès de tes
parents.
Sans ta réponse favorable, je considèrerai que pour toi, il ne s'agissait
que d'une passade.
Dans ce cas, pour ne pas te gêner, je m'engagerai dans l'armée pour partir
loin d'ici.
 
Toutes mes pensées volent vers toi, amour de ma vie
 
Achille »
 
 
 
La lettre d'Angèle était la suivante :
 
« Mon Aimé, Mon Âme
 
J'ai une excellente nouvelle à t'annoncer. J'attends un enfant de toi.
Rappelle toi cette merveilleuse nuit de février où ta gentillesse et ta
douceur ont su conquérir mon cœur.
 
J'attends ton retour avec impatience pour t'embrasser avec ferveur et te
remercier pour tes bienfaits.
 
Sans réponse de ta part, je considèrerai que tu te veux pas t'encombrer d'une
pauvre servante. Servante qui ne souhaite qu'une chose, te chérir toute sa
vie et surtout ne pas te survivre. La vie sans toi ne peut être que l'enfer et je
ne pourrais pas le supporter.
 
S'il te plait ne me laisse pas seule.
 
Ta servante Angèle »
 
Tout laisse croire que Angèle ait mis fin à ses jours à l'annonce de la mort
d'Achille. Et qu'Achille dépité de ne pas avoir eu de réponse à sa lettre
se soit engagé et ne pouvant supporter une vie sans Angèle se soit sacrifié.
.
 
Vous demandez en quoi cette histoire a changé ma vie.

 La fille de cette vieille dame avait une petite fille charmante et maintenant celle-ci partage
ma vie.

26/07/07

PP



26/07/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres