Rêveries et Langueurs

Rêveries et Langueurs

Paradis

Sur ce site étranger

Devenu messager

Quelques mots échangés

Au détours d'un clavier

 

J'avais lu sa missive

La trouvait corrosive

 

Ses mots  se défendent

De ne rien vouloir prendre

Ses souffrances qui se tendent

Et pourtant sont offrandes.

 

J'avais lu sa musique

Sa Musique  défensive

 

Ai envoyé message

Tout en gardant voilages

Pour partir en voyage

Des écrits paysage

 

Paradis disait-il

Et le seul entre mille

A accrocher mes cils

Du noir de son pencil

 

Depuis sans dire nom

Nous disons non..au non

Murmurant nos prénoms

Sans forcer les saisons

Le temps n'est plus démon

Et des rêves écrivons

Oubliant la raison

Sans penser aux sermons

Et c'est doux et c'est bon

Alors….pourquoi dire non…

 

 

 

Paradis tu m'écris au quotidien....



17/08/2007
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres