Rêveries et Langueurs

Rêveries et Langueurs

Ptit lutin

Ta  voix  muette qui résonne

Tes mots qui bercent le silence

Et puis tes rires qui se balancent

Au bout d'une ligne que tu façonnes

 

Laisse tes doigts

Sur le clavier

Ouvre la voie

Cela me sied

 

 

Tu as écrit ces quelques lignes

Je les ai lues, j'ai eu envie

De deviner ces simples signes

Laisser un soir en manque de vie

 

Mais je t'écoute

Je te comprends

Et je te goûte

En rêvassant

 

Les mots s'alignent virtuels

Jouant câlins bisous coquins

Images déliées parfums sensuels

Qui se nourrissent de petits riens

 

Quand je te lis

Je t'imagine

Tu me souris

Lèvres sanguines

 

 

Le corps s'éveille, l'âme se tend

Les yeux se ferment sur couleurs

Que tu dessines en plaisantant

Sachant déjà ce que j'attends

 

Manque ta voix

Et puis regard

Peau d'un espoir

Senteurs de toi

 

Le temps s'arrête sur un croquis

Nous esquissons dessin magie

Formes éthérées ponctuées d'envies

Peignant la vie au goût exquis

 

Si je t'apprends

Je ne t'entends

Mais je t'attends

En souriant



17/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres