Rêveries et Langueurs

Rêveries et Langueurs

Sang jalousie

 Toutes griffes acérées

La tigresse surveille

Tapie dans son fourré

La biche qui s'éveille

Ses yeux pointés en lame

Le corps tendu comme arc      

Elle guète sans une  larme

Sa proie au bord du lac

Le souffle suspendu

Sa Crinière mêlée d'ors

Elle attend pattes nues

Que moment soit venu

De bondir sur la Belle

D'arracher sa fourrure

Et briser ses dorures

Le temps est son amant

La patience maîtresse

La mort sa survie

Et la faim sa patrie

La mère pour ses petits

Bientôt aura ravi

Sans au coeur de faiblesse

Robe rouge de sang .

N'approche pas des lianes

Aux lèvres trop sucrées

Qui roulent aux tamtams

Leurs corps reflets nacrés

Tu pourrais voir tigresse

Rougir du bout des doigts

Mirages de tes ivresses

En te hurlant sa loi.

Car pour l'amour de Toi

Je bâtirai remparts

Pour qu'aucune sirène

Venue de nulle part

N'allume jamais ma haine

Et noie de désespoir

Ce qui est notre Histoire



17/08/2007
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 55 autres membres